CodeNPlay est née en 2017 du constat que dans un monde de plus en plus façonné par les technologies numériques, il devient essentiel pour chaque citoyen d'en cerner les enjeux et d'en saisir les opportunités. Quel que soit le secteur de l’emploi, mais aussi dans la vie de tous les jours, aujourd'hui tout est modélisé, quantifié et facilité par des procédés informatiques.  Comprendre le fonctionnement des outils numériques, et donc les bases de programmation derrière ceux-ci, devient ainsi crucial à bien des égards : égalité des chances, marché de l'emploi, éthique et citoyenneté

 

Pour accompagner cette révolution numérique et permettre à chacun·e d'y prendre part, CodeNPlay ASBL s’est donné pour mission d'éduquer nos enfants au numérique, en aidant les écoles primaires à intégrer un programme d’introduction au code et aux technologies dans leur cursus. Ceci se fait via nos activités parascolaires, mais surtout par l'accompagnement des écoles dans leur transition numérique, la formation d'instituteur·rice·s et d'étudiant·e·s et la création d'un programme de cours de qualité. 

Pourquoi apprendre à programmer?

ENjeu social

Les technologies numériques prennent de plus en plus de place dans nos vies. Il est essentiel de permettre à chacun.e de les comprendre et d’en saisir les opportunités.

ENjeu économique

90% des emplois demanderont bientôt un certain niveau de compétences digitales. 

ENjeu Pédagogique

"La programmation est le médium le plus puissant pour développer la pensée sophistiquée. Plus que jamais, la programmation devrait être un élément clé du développement intellectuel des personnes qui grandissent.”
Seymour papert

Pourquoi à l'école primaire ?

Parce que beaucoup d’enfants baignent déjà dans ces technologies et qu’il est primordial de les y éduquer à en faire un usage averti, créatif et actif

Parce que c’est une occasion unique d’intéresser les filles à cette thématique, avant que les stéréotypes de genre ne fassent leur effet.

Parce qu’à cet âge, le développement cognitif de l’enfant est énorme, et qu’il est plus facile d’apprendre une nouvelle manière de penser.