Challenge #8 Blockly

Blocky Games est le troisième challenge de programmation par blocs que nous vous proposons. Commence le challenge ici : https://blockly.games/ (tu peux changer la langue en haut à droite)


Attention, ça se corse rapidement, et on utilise à la fin de la programmation par texte, et plus de la programmation par blocs. L’occasion pour vous toucher un mot sur celle-ci!


La programmation par blocs existe conceptuellement depuis les années 60, mais ce n’est qu’au cours des 20 dernières années qu’elle a commencé à être utilisée pour l’apprentissage. Il s’agit de remplacer un langage alphabétique en un langage visuel. Le langage Blockly n’est en fait que du JavaScript remodelé ! Ceci présente plusieurs avantages:



  • On peut traduire plus facilement les blocs;

  • On peut leur donner un code couleur qui facilite la lisibilité;

  • On réduit la possibilité de faire des erreurs de syntaxes (ou des fautes d’orthographe);

  • Les environnements de programmation visuelle sont plus intuitifs pour les débutants beaucoup de gens.


Le désavantage, c’est que le langage est moins flexible, et il prend plus de temps à s’exécuter par une machine (ce qui devient un problème lorsque qu’on veut créer de gros programmes).


L’entièreté du processus de programmer sur un site comme Blockly Games est par ailleurs fascinant. D’ abord, vous placez vos blocs. Quand vous appuyez sur “Démarrer”, votre ordinateur va envoyer votre code via internet à un serveur, un très gros ordinateur en réseau quelque part sur la planète. Celui-ci va: traduire le code en JavaScript, puis le traduire en langage machine pour qu’il puisse être exécutable, simuler le résultat, puis renvoyer la simulation de nouveau via internet pour que vous puissiez le voir enfin sur votre écran depuis votre navigateur. Tout ça en moins d’une seconde!


Nous aurons l’occasion de vous expliquer dans les prochaines semaines comment un langage de programmation (en anglais, en français, visuel…) peut se traduire en langage machine, ou autrement appelé “binaire”. On a aussi parlé de réseau, d’internet, de serveur, de réseau: ils feront aussi l’objet d’un post ultérieur. Pas si simple tout ça…


D’ ici là, portez-vous bien, et à demain pour un autre challenge !